Mes « N’OUI » à la vie (écho)

Ceci est une « réplique » de Céline, mon épouse, au premier article de ce blogue. Sans s’y engager, elle a choisi de publier ses commentaires à mes articles, en écho aux oui que je raconte…

En lisant les articles de Jocelyn sur son nouveau blogue, plus personnel, j’en suis venue à me questionner sur ce que pourrait être ma « réponse », mon « écho » à ce qu’il partage. Et puisque je fais partie de ses « oui » (et de sa vie!), je me donne le droit de réplique !

Je suis une personne dont le réflexe est de dire  presque toujours NON face à des nouvelles situations. Pourtant, depuis ma toute tendre enfance, j’ai toujours désiré, du plus profond de mon être, dire un grand, un immense OUI d’amour à Dieu. Dire OUI à tout ce qu’il me propose de vivre m’a amenée à dire oui à des réalités que pourtant j’aurais eu envie de fuir ! J’ai dû apprendre à dire oui à des situations que je ne souhaitais pas… Et mon premier réflexe était de dire NON ! La plupart du temps, c’était d’abord un « noui » avant d’adhérer réellement.

Le tout 1er « N’OUI » a été pour Jocelyn. J’avais « essayé » la vie consacrée… j’avais dit oui… mais ce n’était véritablement pas pour moi, pas là qu’était MA place, MA mission. Alors j’ai attendu… attendu… attendu… OUF ! c’était long ! Mais ça a valu la peine ! Lorsque j’ai rencontré Jocelyn, il avait tout juste 21 ans et moi… 25 ! Alors bien entendu, si je l’avais connu avant, il ne m’aurait sans doute pas attirée vu notre écart d’âge. Déjà, je trouvais ça limite un peu… Il a donc fallu que je dise oui à notre écart d’âge… et de taille (il fait bien 6 cm de moins que moi) !  Moi qui m’étais JURÉ que JAMAIS je ne jetterais les yeux sur un gars plus petit ou plus jeune, je me retrouvais en amour avec ce jeune homme qui correspondait en tous points à celui que j’attendais, SAUF 2 : âge et taille ! Il m’a été difficile de m’adapter à cette différence parce que j’étais une personne TRÈS « psychorigide », comme certains aimaient à m’appeler !

J’ai donc dit OUI, en demandant du même coup la Grâce pour le dire en profondeur. J’ai mis près d’un an à cesser de me sentir gênée d’être plus grande que Jocelyn… pauvre amour ! Mais j’y suis arrivée.

Dire oui à la « différence » de Jocelyn a sans doute été LE pas qui m’a ouverte à accueillir les autres OUI de ma vie. Jocelyn a été le « défricheur » de ma terre intérieure.  Il m’a amenée à m’ouvrir àla vie. Quandje l’ai connu, j’étais une personne fragile, inquiète et surtout dont le « quotient » de l’estime de soi était déficient… À travers Jocelyn, j’ai touché l’Amour et la Fidélité de mon Dieu. Et lentement, la force de la Vie a émergé en moi. Vivre avec Jocelyn a été pour moi un chemin de Résurrection. Et j’en rends grâce tous les jours.

Parmi tous les oui que j’ai été appelée à dire, je n’en regrette aucun. Ils m’ont tous fait grandir, certains plus que d’autres. Mais finalement, nos oui à Dieu sont un chemin d’épanouissement. Dieu nous ouvre des horizons nouveaux… et la nouveauté est souvent source de croissance lorsqu’on y adhère pleinement.

Puisque Jocelyn a choisi de raconter les oui qu’il a prononcés et les miens par conséquent, je vous propose donc de venir découvrir comment j’ai vécu les mêmes événements. Ça s’appellera donc « Consentir à la vie ».

A plus tard!

Céline Therrien

La suite par ici : Quand l’enfant ne vient pas—>

Advertisements

8 avis sur « Mes « N’OUI » à la vie (écho) »

  1. Bonjour Céline,

    Merci de me permettre cette « réplique » TRÈS inspirante. J’attend déjà (sans mettre de pression) la suite!
    À bientôt donc!

    Marie-Claude Savard
    (conjointe d’Éric Bellefeuille)

  2. Ping : L’adoption n’était pas pour moi ! | Le Bonheur est dans les oui

  3. Ping : Pour une lecture suivie… | Le Bonheur est dans les oui

  4. Bonjour Céline
    Je découvre d’autres facettes de ta personnalité grâce à ce texte. Tu en as réalisé des choses pour une femme dont le premier réflexe est le N’oui! En un sens nos expériences se ressemblent : c’est entre autres dans al vie à deux que l’on puise la force d’aller au bout de soi!
    Jf

  5. Ping : J’ai finalement craqué… | Le Bonheur est dans les oui

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s